Précédent (gauche) Suivant (droite)

Magazine féminin

Inscription à la newsletter Précédent (gauche) Suivant (droite) Lady Perfection

Inscription à la newsletter

Haut (parent)

Copyright © 2013 Ermakova Svetlana. Tous droits réservés. Mentions légales


Publicités :

Cette information pourrait  vous être utile

Inscription à la newsletter

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir de nouveaux articles qui ne sont pas publiés, des matériaux complémentaires.

Indiquez simplement votre prénom et votre adresse-mail ci-dessous.












Vos données personnelles sont confidentielles, elles ne seront jamais utilisées que pour vous envoyer nos newsletters, voir mentions légales .

Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur LiveJournal Partager sur Reddit Partager sur Newsvine Partager sur Tumblr Partager sur Digg Partager sur Stumble Upon Partager sur LinkedIn Partager sur Delicious Partager par e-mail Imprimer

Bien-être

Beauté

Carrière

Famille

Enfants

Amour

Maison

Déco

Jardin

Cuisine

Loisirs et activités

Tricot

Crochet

Frivolité

Macramé

Dentelle d’aiguille. Dentelle Roumaine

Dentelle Irlandaise

Quilling

Vitrail Tiffany

Batik ou peinture sur soie

Broderie au ruban

Kanzashi

Origami

Théâtre d’ombres

Loisirs créatifs

Inspirations

Culture

Voyages


Large Visitor Globe

Portrait de la Bohémienne

porte-bonheur























Ce portrait n’est ni chef d’œuvre, ni une œuvre d’art non plus. Son auteur est inconnu.

On a découvert qu’il avait été peint en XIXe siècle. Le peintre a imaginé une jeune belle bohémienne avec les yeux noisette et une chevelure rebelle.

En différence de milliers de portraits pareils on dit que celui-ci a une capacité miraculeuse : il porte le bonheur.


On dit la famille Carbone de Chicago depuis trois générations possède ce portrait. Et la tradition familiale lui attribue tous les succès. Louiggi Carbone avait acheté de « Portrait de la Bohémienne » en 1897 en Italie chez un peintre ambulant inconnu pour offrir à sa femme. Peu après leur vie s’est améliorée. La femme de Louiggi souffrant de la stérilité est tombée enceinte et a accouché les charmants jumeaux à la grande surprise des médecins.

Une fois pendant les travaux de réparation Louiggi a déplacé le tableau dans la grange et l’a oublié. Une grêle de malheurs a immédiatement plu sur la famille. Tout s’est arrangé seulement après le retour du portrait sur sa place habituelle.











Depuis ce temps-là la chance n’a pas quitté la famille Carbone. De plus, quand les membres de la famille offraient une reproduction du tableau à leurs amis, ceux-ci obtenaient aussi de la chance. Les malades guérissaient, les solitaires trouvaient leur âme-sœur, les pauvres devenaient riches.

C’est alors qu’on s’est rendu compte de ce que c’était la Bohémienne énigmatique du portrait qui aidait non seulement la famille Carbone, mais aussi tous les gens qui s’étaient désespérés il y a longtemps et ne croyaient plus aux miracles.

Découper et garder!

Après que ce portrait ait été publié dans un hebdomadaire américain, un flot de lettre a failli inonder la rédaction : les lecteurs remerciaient pour ce cadeau et témoignaient que plusieurs choses dans leur vie s'étaient améliorées. Ayant affiché cette reproduction du portrait chez eux, les uns ont obtenu de la prospérité, les autres ont reçu la nouvelle souhaitée, les troisièmes ont bénéficié d’une promotion de leur travail. Bref, la Bohémienne portant le bonheur, a changé la vie de plusieurs gens.

En voyant le succès si fou, d’autres éditions ont commencé à publier le «Portrait de la Bohémienne». Plus tard toutes ces éditions sont devenues les plus réussies aux États-Unis.

Après les éditions américaines «le Portrait de la Bohémienne» a été publié dans certains journaux européens. Aujourd'hui «le Portrait de la Bohémienne » porte-bonheur est un des sujets les plus discutés sur l’Internet. A vous de décider croire ou ne pas croire. Mais il faut ne pas oublier que les miracles ne viennent dans notre vie que si nous y croyons.



Source : Stoupeni n° 20, 2012


Par Svetlana Ermakova, rédactrice en chef,  

docteur en sciences de l'éducation

Bien-être

0fe5b768609f.jpg