Précédent (gauche) Suivant (droite)

Magazine féminin

Inscription à la newsletter Précédent (gauche) Suivant (droite) Lady Perfection

Inscription à la newsletter

Haut (parent)

Copyright © 2013 Ermakova Svetlana. Tous droits réservés. Mentions légales


Publicités :

Cette information pourrait  vous être utile

Inscription à la newsletter

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir de nouveaux articles qui ne sont pas publiés, des matériaux complémentaires.

Indiquez simplement votre prénom et votre adresse-mail ci-dessous.












Vos données personnelles sont confidentielles, elles ne seront jamais utilisées que pour vous envoyer nos newsletters, voir mentions légales .

Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur LiveJournal Partager sur Reddit Partager sur Newsvine Partager sur Tumblr Partager sur Digg Partager sur Stumble Upon Partager sur LinkedIn Partager sur Delicious Partager par e-mail Imprimer

Loisirs et activités

Loisirs créatifs

Application en paille



Pour l’application on utilise le plus souvent la paille d’avoine et d’orge, dont les tiges plus courtes sont souples et plastiques, avec des nuances très décoratives.

Pour obtenir toute une diversité de nuances de la paille d’avoine et d’orge on l’approvisionne pendant la floraison et encore 3-4 fois en distance de 5-6 jours jusqu’à 1,5-2 semaines avant la récolte.

Il faut couper la paille avec une serpe tout près de la racine en essayant de ne pas casser les tiges. Puis on la sèche en une couche fine. Séchée à l’ombre la paille garde sa couleur naturelle, au soleil elle devient dorée, laissée tremper sous la pluie ou la neige, elle obtient une nuance d’acier.

Ensuite il faut la découper en parties sans nodus, enlever des feuilles et les trier en fonction de l’épaisseur et de la couleur. On la garde gerbée dans un endroit sec.

Avant de faire de l’application, il faut tremper la paille dans de l’eau chaude ou faire bouillir pendant 5-10 min ; ensuite découper les tiges le long avec un couteau ou des ciseaux et repasser avec un fer jusqu’à qu’elle se roule en copeau.

Pendant le travail il faut garder la réserve de paille dans l’humidité (dans un sac plastique p.ex.). La paille humide inutilisée doit être desséchée.

Pour une nuance argentée ou avant de colorer la paille il faut la blanchir pendant environ 6 heures. N’oubliez pas de vous protéger les mains et les yeux.

On peut les teinter ensuite avec des couleurs naturelles ou chimiques. On peut obtenir des nuances de brun et brun-foncé avec le fer à repasser. Faites bouillir la paille dans la solution de soude bicarbonate pour la couleur jaune-dorée ; avec des écailles de l’oignon – pour le brun-doré ; avec de la betterave pour le bordeaux etc. On peut utiliser les couleurs pour les tissus. Après la teinture il faut rincer abondamment et sécher la paille.

Par Svetlana Ermakova, rédactrice en chef, docteur en sciences de l'éducation


L’application avec Lidia Rétievskaya (Russie)

D’abord on prépare une esquisse en papier.

Il faut le découper en éléments à part (n’oubliez pas de les numéroter) qui serviront de base pour l’application.

Ensuite on colle des rubans de paille sur chaque élément en tenant compte du sens des fibres et on découpe le contour de chaque pièce qui sont ensuite réunies ensemble selon l’esquisse.



 Voici quelques applications réalisées par Lidia Rétievskaya (Russie)



Source : http://retivskaya.ru/index.php/khramy-i-pejzazhi#


















Les applications de Irina Nekrassova



Source : http://stranamasterov.ru/blog/104057/651