Précédent (gauche) Suivant (droite)

Magazine féminin

Inscription à la newsletter Précédent (gauche) Suivant (droite) Lady Perfection

Inscription à la newsletter

Haut (parent)

Copyright © 2013 Ermakova Svetlana. Tous droits réservés. Mentions légales


Publicités :

Cette information pourrait  vous être utile

Inscription à la newsletter

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir de nouveaux articles qui ne sont pas publiés, des matériaux complémentaires.

Indiquez simplement votre prénom et votre adresse-mail ci-dessous.












Vos données personnelles sont confidentielles, elles ne seront jamais utilisées que pour vous envoyer nos newsletters, voir mentions légales .

Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur LiveJournal Partager sur Reddit Partager sur Newsvine Partager sur Tumblr Partager sur Digg Partager sur Stumble Upon Partager sur LinkedIn Partager sur Delicious Partager par e-mail Imprimer

Bien-être

Beauté

Carrière

Famille

Enfants

Amour

Maison

Déco

Jardin

Cuisine

Loisirs et activités

Tricot

Crochet

Frivolité

Macramé

Dentelle d’aiguille. Dentelle Roumaine

Dentelle Irlandaise

Quilling

Vitrail Tiffany

Batik ou peinture sur soie

Broderie au ruban

Kanzashi


Origami

350 tutoriels en vidéo


Théâtre d’ombres

Loisirs créatifs

Inspirations

Culture

Voyages


Large Visitor Globe

Amour


Guide de la séduction pour les femmes

La séduction peut être en quelque sorte une manifestation de la manipulation. Manipuler son homme ou ne pas manipuler ? En voici une question ambiguë. Y faire le recours ou pas, chaque femme décide pour elle-même. Cela dépend de plusieurs éléments : de votre caractère, de la personnalité de l’homme, des particularités de vos relations.... Il existe des hommes intelligents, qui remarquent toute tricherie du premier coup, donc pas la peine d’essayer de manipuler. Tant mieux, si vous avez la chance d’avoir à vos côtés un homme de ce genre, respectez-le, et sachez qu’il n’y a que la sincérité, l’honnêteté et votre propre évolution personnelle à appliquer pour retenir son attention et ses sentiments, il faut rester intéressante comme personnalité.

D’ailleurs des fois (juste pour un petit moment, mais ...) même ces hommes, sans parler du reste des hommes ordinaires, tous ces machos, chasseurs, dominateurs, vieux garçons, fils de sa maman,   individualistes, joueurs, etc., se laissent céder à la séduction. Si c’est votre cas, alors voici l’arme la plus forte des femmes pour attacher un homme pareil - les lois de la séduction.

Pourtant c’est à vous de décider si vous ne surestimez votre homme? Et s’il n’est pas assez intelligent, avez-vous vraiment besoin de lui?


1. La Concentration

Le comportement des hommes dans les relations peut être différent. Il est très facile de séduire un homme qui a largement du temps à sa disposition, parce qu’il a beaucoup de place libre dans sa tête et c’est vous qui pouvez l’occuper.

C’est beaucoup plus compliqué avec un homme qui s’est sérieusement passionné de quelque chose. Il n’y a pas assez d’espace dans sa tête, auquel vous puissiez prétendre.

Les femmes disent alors : « Il consacre tout son temps à son travail, et il ne lui en reste plus pour moi ».

Il faut bien retenir : les hommes sont comme ça. Leur cerveau est organisé de façon qu’il ne peut se concentrer que sur une seule chose, unique. Et si, par exemple, il est préoccupé de son travail, ou il prépare une affaire importante pour son business, alors il est tout immergé là-dedans et il n’a plus aucune possibilité de penser à vous.

Qu’est-ce qu’on peut faire alors ? Rien ! Tout simplement, décidez pour vous-même si ce trait de son caractère est son défaut, que vous pourrez accepter et tolérer par la suite. Si « oui », alors il ne vous reste que de l’accepter comme il est, et n’essayez même pas de le changer, faute de sa particularité de se concentrer sur un seul problème jusqu’à ce qu’il sera été résolu. Finalement, c’est un très bon trait : les hommes de ce genre réussissent beaucoup dans la vie. Par contre, vous manquerez de son attention. Si vous êtes prête à cette condition, alors consentez et ne le lui reprochez pas, de toute façon il ne comprendra pas vos prétentions.

Si vous ressentez que vous ne pourrez jamais vous résigner à un manque d’attention de sa part, alors abstenez-vous de contacter des hommes pareils. Personne ne pourra jamais les changer. Il arrive souvent que les femmes rêvent d’un homme réussi et riche, en imaginant, comment ils se reposent, se promènent, voyagent ensemble, avec les enfants... Être toujours ensemble, c’est cela que toute femme désire. Mais là, il faut prévenir des déceptions. Parce que c’est incompatible. Si l’homme est réussi, alors plutôt il attribue beaucoup de temps et de forces à son travail et très peu à vous. Alors il n’y a que deux solution : soit accepter la situation et ne pas exiger l’impossible, soit trouver un homme « moins passionné ». Les hommes passionnés ressemblent aux lions et les lions ne se soumettront jamais. Par contre vous pourrez toujours être fière de lui. A vous de choisir...









2. La Dualité

« Dans le sourire de Mona Lisa se sont réunis deux éléments, qui trahissent dans la mimique de la belle Florentine les contradictions essentielles dans l’amour de la femme : la retenue et la séduction, la tendresse complètement dévouée et la sensualité dure et exigeante qui envahissent tellement l’homme ».

Sigmund Freud « Léonard de Vinci. Étude sur la théorie de la psychosexualité »

Pour arriver à séduire et retenir l’intérêt de l’homme pendant longtemps il faut le faire penser à vous même en votre absence. Mais notre conscience est surchargée de scintillement quotidien de la quantité énorme d'informations. Cela nous fatigue fort, et quelque temps plus tard nous pouvons nous transformer  n une de la grande multitude d’images, devenir une routine pour l’homme, qui nous est très cher.

Ce n’est pas juste, c’est douloureux, mais c’est le fait de la réalité. Cela arrive souvent. C’est pourquoi il est indispensable de l'inciter à embellir votre image dans sa conscience. Et un des plus puissants moyens pour y aboutir est la dualité. Comment faire en pratique ? Donner des signes contradictoires. Pour attirer et retenir l’attention il vous faut manifester quelque chose de contradictoire. Par exemple, si votre apparence physique est trop gentille, trop aimable, trop bienveillante, alors essayez de suggérer que dans votre caractère il y a quelque chose d’insolent, de démoniaque. Bien évidemment, cela ne doit pas être déclaré à haute voix, mais apparaître dans votre comportement. Ce « côté sombre » de votre personnalité ne doit pas être exprimé trop explicitement, juste une toute petite allusion...  Juste pour le faire y réfléchir. Par exemple, pourquoi une femme forte, sure d’elle, énergique, devient du coup triste, sans aucune protection. Ce n’est pas grave que ce deuxième côté soit négatif (dans les limites raisonnables bien sûr !). Cela bougera son imagination, basculera le mécanisme de son désir ardent de vous découvrir, vous comprendre, vous déchiffrer, vous deviner comme une énigme. Il faut noter bien que le mystère et l’énigme multiplient votre attirance pour lui. Aucune femme ne dispose de cette qualité par la nature. Il faut bien travailler pour en obtenir. Mais le jeu vaut la chandelle.


3. La suggestion

Malheureusement, la raideur, la rectitude du caractère ne sont pas trop favorables pour n’importe quelles relations. Une femme trop ouverte ne reste pas intéressante pour longtemps. Les armes secrètes de la femme sont l’énigme et l’intrigue.

En plus, pour la séduction et le maintien de l’attention pour plusieurs années, il est très important de faire votre partenaire penser à vous, même quand vous n’êtes pas à côté, et favoriser son besoin de votre attention. Cela peut également être utile, s’il y a une nécessité d’obtenir quelque chose de vos partenaires-hommes et de votre entourage masculin. Mais si nous sommes trop droites, cela provoque de leur part de la résistance et des conflits. Vos paroles dans ce cas contredisent inévitablement le système de convictions cuirassées que chaque homme suffisamment mûr possède obligatoirement, voire même plus, vos paroles peuvent l’insulter. L’homme pense à ce que vous dépassiez les limites, que vous vous mêliez à ce qui ne vous regarde pas, que vous prétendiez de connaître la vie mieux que lui, qu’il soit capable de prendre une solution lui-même...

C’est pourquoi, au lieu de foncer tout droit, utilisez une autre force, beaucoup plus puissante : des allusions, des chuchotements, une suggestion presque imperceptibles de vos idées. Le principe d’action est très simple. Les hommes se méfient toujours des idées qu’on leur imposent «de front ». Par contre ils apprécient beaucoup leurs propres pensées, ils les chérissent, les suivent, les réalisent. Voilà pourquoi si vous avez une idée que vous voulez lui inspirer, suggérer, il faut la mettre dans sa tête de façon qu’il croie que ce soit sa propre idée à lui. Ce n’est pas si compliqué qu’on puisse le croire, mais cela exige néanmoins une certaine patience et quelques savoir-faire. Mais le résultat vaut la peine.

En pratique, votre idée, si elle est déguisées en un lapsus, une remarque innocente, une allusion, est comparable à un grain semé, qui poussera inévitablement un jour. Ce grain tombe sur son subconscient, et si vous avez tout fait correctement, votre homme oublie vite qui était l’auteur de cette idée et à quelles conditions elle a été prononcée. Quelque temps plus tard elle réapparaît dans sa tête, mais déjà en tant que sa propre pensée, au moins c’est ce qu’il croit. Et il commence à agir en toute conformité avec son (ou votre ?) projet. Voici quelque exemples de ces suggestions :

1. « Des lapsus » par hasard. En plus, sachant qu’on retient le mieux ce qui est dit le dernier, il faut les exprimer en partant.

2. Des remarques, faites « entre parenthèses », dans le contexte de la conversation sur un autre sujet.

3. Des références aux autres personnes qui ont une importance pour votre partenaire.

4. Des affirmations qui vous ont échappé des lèvres et que vous « croyez incorrectes ». Pour que ce soit plus vraisemblable, n’oubliez pas de vous en excuser immédiatement.

Cette liste n’est pas exhaustive. En agissant comme ça vous pourrez suggérer n’importe quelle idée et obtenir davantage des hommes qui vous entourent.











4. Le manque

« Pour tomber amoureux de quelque chose, il faut se rendre compte de ce que cette chose puisse être perdue ».

Gilbert Keith Chesterton, écrivain anglais du début du XXe s.


« Personne n’a besoin de ce qu’on obtient facilement, mais ce qui est interdit est séduisant ».

Ovide


Les femmes commettent souvent une faute fatale : elles « se dissolvent » dans leur homme en concentrant tout leur monde intérieur, tout leur univers sur LUI. Cette femme pense que plus elle est à côté de l’homme, plus il reste « sous son contrôle », plus fort il l’aimera et plus elle aura de possibilités de le retenir. Malheureusement, ce n’est pas vrai.

On a trop vite marre de ce qu’on a de trop. Cela se transforme trop vite en routine. Évitez de devenir de la routine pour votre homme. Il suffit juste d’appliquer la méthode du manque. Elle indique : Si quelqu’un devient inaccessible, sa valeur pour nous accroît considérablement. Les hommes sont beaucoup plus influencés par la possibilité de la perte éventuelle d’une chose que de la possibilité de l’obtenir. Pour cette raison si quelqu’un devient moins accessible, ce manque nous pousse à chercher à l’obtenir plus qu’auparavant et nous commençons à agir.

Au cours de plusieurs études et des expérimentations, les scientifiques ont découvert que le manque augmente si on accorde la possibilité de se profiter largement de quelque chose, et après on la retire et on fait ressentir la menace de la perdre définitivement.

Alors, créez le manque de vous-même par exemple comme ceci :

1. Partez quelque part de temps en temps si possible.

2. Reculez temporairement : laissez comprendre que vous soyez à lui, que vous lui apparteniez, et ensuite « enlevez-vous à lui », privez-le de vous, devenez plus froide que d’habitude, mettez en place une certaine « neutralité », restez tout de même bienveillante, aimable, mais pas plus. En agissant de cette façon vous créez « le manque de vous », vous augmentez la « demande » sur vous, et mettez en place de la concurrence. Dans cette situation de la concurrence on désire l’objet le plus fort.


5. La concurrence

« La plupart du temps, nous préférons tel objet à tel autre parce qu'un de nos amis le préfère déjà, ou parce qu'il représente une préférence ayant une signification sociale marquée. Tout comme les enfants, les adultes, lorsqu'ils ont faim recherchent les aliments que d'autres recherchent. Dans leurs liaisons amoureuses, ils recherchent la femme ou l'homme que d'autres aiment ; ils délaissent celle ou celui qui ne sont pas aimés. Quand on dit d'une femme ou d'un homme qu'ils sont désirables, il faut entendre surtout que d'autres les désirent. Non qu'ils soient doués d'une qualité particulière, mais parce qu'ils sont conformes à un modèle, répondant à la mode du moment ».

Serge Moscovici « L’âge des foules. Un traité historique de psychologie des masses».


Le principe de la concurrence consiste en ce que les hommes sont très sociaux, et pour eux il est souvent beaucoup plus important ce que les autres disent de quelque chose, que ce qu’ils en pensent eux-mêmes. Ils sont sous la pression permanente des goûts et des souhaits de la société. C’est pourquoi l’homme ne tient pas à une femme qui n’a pas trop de succès auprès d’autres hommes. Et vice-versa, si une femme est très « demandée », cela provoque la peur de la perdre. L’homme croit que s’il n’est pas à la hauteur, les autres la lui enlèveront. Et cela, il ne peut pas l’admettre. Faites votre homme croire que les autres s’intéressent à vous et vous deviendrez immédiatement l’objet de sa convoitise. Néanmoins, il est important de ne pas confondre la concurrence avec la provocation de la jalousie. Il ne faut pas réveiller la jalousie avec les situations ayant une raison réelle qui ne laisse pas de doutes, par exemple, danser passionnément ou se faire accompagner par un autre homme exprès sous les regards de votre homme... Les provocations de ce genre peuvent aller jusqu’à une crise d’agression. La concurrence c’est une petite illusion, absolument innocente, que vous suggérez dans le subconscient de votre homme. Faites une petite allusion que vous avez de l’attention de la part d’autres hommes, que vous ne leur avez encore pas accordé votre préférence, mais s’il ne fait rien... Le cerveau masculin saura en tirer les conclusions, n’en doutez pas. Comment faire en pratique ? Par exemple :

1. Des histoires inexistantes. « Un ami (copain, voisin, collègue etc, à vous de choisir) m’a déposée à la maison, et nous avons vu un accident horrriiiible ! » (Et ensuite vous décrivez l’accident avec tous les détails possibles).

2. Les cadeaux et l’attention. « Aujourd’hui mon patron m’a offert un cadeau. Il a dit que c’était pour me remercier de mon bon travail. Mais je pense qu’il était peut être tombé amoureux ? MDR ».

3. La projection. « Le mari de ma copine ne lui a pas consacré assez d’attention et elle a trouvé un amant... ». Dans ce cas l’homme projettera cette situation sur soi-même.  

4. Etc. Pour une vraie femme inventer une situation de ce genre n’est pas compliqué.

La concurrence vous valorise incroyablement dans les yeux de votre homme. Il faut de temps en temps lui faire comprendre qu’il ne soit pas un trésor irremplaçable comme il l’a toujours cru en passant tout son temps devant la télé ou à jouer sur l’ordinateur.



La suite

Page suivante